Non je ne rate pas mon vol, le destin me joue des tours c’est tout !

Va savoir pourquoi ces derniers jours le destin s’est amusé tranquillement à me jouer des tours loin d’être drôles ! J’ai bien failli croire qu’il avait une dent contre moi. Mais il n’en est rien. Le destin me chouchoute et voici pourquoi…

Cette fois le destin ne m'a pas joué de tour

À l’aéroport de Montpellier ce matin pour Paris cette fois et à l’heure…

Salut à tous,

Après un long moment de silence j’avais prévu que ce nouvel article de blog parlerait de mon dernier séjour à Washington, ou ferait une compilation des meilleurs moments de mon année 2017, ou encore officialiserait une nouvelle rubrique sur le blog… Mais le destin en a décidé autrement… bien autrement.

Le destin d’ailleurs…

Va savoir pourquoi ces derniers jours il s’est amusé tranquillement et complètement sans gêne à me jouer des tours loin d’être drôles ! Entre, les milles et unes péripéties et sueurs froides de l’impression d’une commande de cartes de vœux, la panne de voiture jusqu’à ce jour inexpliquée qui contrarie mes plans de rendez-vous professionnel avec un sous-traitant, ma bague… ma précieuse bague offerte par ma mère pour l’anniversaire de mes trente ans que je perds le jour de mon départ pour Paris…!, le vol de retour à Montpellier que je rate à 2 minutes près car en plus d’être en retard, je tombe sur un chauffeur qui a décidé de rouler à 60km/h sur l’autoroute limitée à 90km/h parce qu’il pleuvait… J’ai bien failli croire que le destin avait une dent contre moi. Mais il s’avère que je crois plutôt qu’il n’en est rien…

Non il n’en est rien. Le destin me chouchoute d’une façon… assez curieuse je crois. Et il répond, tant bien que mal et surtout sans crier gare à ces demandes tapies tout au fond de moi. Je vous explique.

Le branding parfait…

Il y a déjà plusieurs mois que je cherche à consolider le branding de mon entreprise. Bien évidemment, j’ai un « minimum syndical » depuis le départ, mais ce n’est encore qu’un minimum. En fait, au démarrage plutôt que de passer trop de temps sur le « branding parfait » de ma marque j’ai préféré me concentrer sur les commandes et sur l’observation de mon marché. Comme ça, j’évitais de perdre trop de temps et je démarrais rapidement mon activité. Mais voilà, maintenant je connais mieux mon marché, j’ai gagné en confiance dans mon activité, j’ai plein de choses à communiquer à mes clients et prospects… mais je n’arrive pas à me plonger dedans. Pas le temps, pas d’inspi, et surtout d’inspiration en fait.

Eh bien sachez qu’avant-hier lorsque je rate mon vol pour Montpellier, je dois forcément dormir à Paris 1 nuit et de préférence à l’hôtel. Pas à l’aéroport, n’est-ce pas ? Eh du coup, complètement au hasard je réserve un hôtel… mais alors quel hôtel ! En réalité ce n’est pas seulement l’hôtel, c’est l’aventure dans son ensemble. Car sur le chemin de l’hôtel, je tombe sur une campagne publicitaire et j’ai un coup de cœur pour le jeu des polices créé. Et en arrivant à l’hôtel c’est l’émerveillement total. C’est le bonheur de voir un concept d’hôtel qui décline dans ses moindres détails son branding parfait… Là, à peine arrivée dans le hall je suis saisie de fascination par l’intense cohérence du design de l’hôtel et c’est alors que mille et une idées m’envahissent enfin et boost mon imagination pour reprendre le branding de ma société.

Alors le destin me chouchoute ?

J’étais dans un état extatique après ça. Je me suis rendue compte que même quand « tout va mal » il y a toujours un petit truc qui me détourne de mon désarrois et m’autorise à lâcher prise. Et lorsque ce sont des choses graphiques et visuelles, si elles me touchent je tombe souvent dans le plaisir de l’admiration qui impulse ma propre créativité. Et lorsque la créativité m’envahit je retrouve souvent ma joie de vivre.

Jeudi soir c’était l’affiche, puis l’hôtel. Mardi pendant la panne de voiture, il n’y avait rien de visuel mais du coup Marcelo, Marilène (qui m’accompagnaient pour le rencontre avec le fournisseur) et moi avons passé la journée ensemble à attendre la dépanneuse et ce n’était pas désagréable puisqu’on était ensemble à discuter, à refaire le monde, à passer du temps entre personnes qui s’aiment. C’est pour ça que je dis que le destin me chouchoute. Bien souvent, les « contrariétés » de ce type se présentent accompagnées d’opportunités inattendues. Et c’est le bonheur !

Mais le mauvais karma était toujours là…

Sachez, qu’au retour à Montpellier, j’ai eu une très mauvaise nouvelle. Qui a de nouveau cassé mon enthousiasme. L’élection de « mon député » a été annulée… L’horreur ! Si vous vous souvenez de l’article Mon merveilleux mois de Juin vous savez qu’une campagne électorale épuise énormément. Et j’avoue que j’en ai marre de vivre des périodes de rush à répétition. Car je ne vous l’ai pas dit mais après les élections, il y a eu l’exposition Black Dolls à Washington (beaucoup de boulot…), les 10 ans du Théâtre (encore beaucoup de boulot), Black Dolls again et les autres commandes aussi…

Mais vous savez quoi ? Le destin me chouchoute. Si j’ai réussi à faire tout ça, je ferai encore et plus et j’espère encore mieux. Si je décide de retourner en  campagne, j’y retournerai. Mais pas seulement… je finaliserai aussi toutes mes commandes, et je ne laisserai plus de côté le travail  que je dois faire pour le branding et la communication  de l’agence. J’ai la gnac, je ferai ce que j’ai à faire, peu importe la somme d’heures de travail que ça représente.

Et vous ? Vous arrive-t-il de croire que le destin vous en veut ? Comment faites-vous lorsque « tout va mal » ? Je partage bientôt avec vous mes petites astuces bien-être pour ces moments là et n’oublie pas aussi de vous raconter Washington et tout le reste… Je vous fais des bisous. À bientôt !

Vue salon Citizen M

Vue 1 d’un 4 des petits salons de l’hôtel

Vue du lobby du Citizen M

Vue du lobby

citizenM de l’aéroport Paris Charles de Gaulle. Il y en a un aussi à Paris Gare de Lyon >>> https://fr.citizenm.com

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Oui ma petite poupée la vie est quand même merveilleuse! Heureusement qu’il y a des hauts et des bas (comme un électrocardiogramme) sinon on ne serais plus la!…Cette hôtel est simplement magnifique!!! ça y est je suis a Londres, loin de mon calvaire…demain départ Rio. Cette pause m’a fais du bien pour reposer mes pieds et mes genoux et partir tranquille, j’espère!
    Comme d’habi c’est mon ange gardien qui m’accompagner…prends soin de lui…sors un peu quand même pour te reposer et avoir encore et encore de très belles idées! Je te fais un gros bisous et à bientôt.

  • Et oui toujours voir le positif dans nos galères… je pense que plus on « grandit » plus on arrive à apprécier les instants de bonheur, ou positifs dans les moments qui nous parraissent ennuyeux! l’hôtel est très chouette, c’est où? lol des bises

    • Oui toujours ! Ah oui je rajoute l’adresse du coup lol ! C’est le CitizenM de l’aéroport Charles de Gaulle https://fr.citizenm.com et il y en a un aussi à Gare de Lyon à Paris même, et dans plein d’autres grandes villes comme Londres, Amsterdam, New York… 🙂 Gros bisous